Santé

vous êtes ici: > Accueil > News

Squash : caractéristiques et autres conseils

Dr Gérard Porte - 22 mars 2002

source: e-sante.be

X-Squash

Bienfaits et contre-indications

Bienfaits :

La pratique du squash développe les qualités décrites ci-dessus mais aussi des qualités de résistance : accélérations répétées, intensité souvent maximale, récupération rapide.

Il nécessite une bonne condition foncière de base qui s'acquiert par la pratique complémentaire de sports d'endurance : course à pied, cyclisme, rameur, ski de fond...

Contre-indications :

Les contre-indications au squash sont essentiellement d'ordre cardio-vasculaire en raison de l'intensité des échanges qui fait monter la fréquence cardiaque à son maximum et la tension artérielle à des chiffres très élevés.

Au-delà des 35-40 ans, le passage d'une épreuve d'effort est conseillé pour s'assurer des capacités cardio-vasculaires et de l'absence de contre-indication.

Conseils pratiques

Le premier conseil concerne l'apprentissage de ce sport technique : frappe de balle, placements, déplacements, coups techniques et tactiques...

La raquette et les chaussures doivent être choisies avec précaution.

Une bonne condition physique de base est nécessaire et par conséquent il faut une pratique complémentaire de sports d'endurance.

L'échauffement est une nécessité. Avant tout entraînement technique ou match, prenez le temps de vous échauffer : d'un point de vue cardio-vasculaire en trottinant quelques minutes et d'un point de vue locomoteur en faisant des étirements et des assouplissements ainsi que des gestes techniques non appuyés.

Il faut se méfier de la compétition "cachée" qui existe automatiquement dans ce sport, même sans faire de match officiel. Le but étant de mettre l'adversaire en difficulté, ce dernier peut se retrouver rapidement en "surrégime" avec les risques cardio-vasculaires que cela sous-entend. Ainsi, il faut toujours respecter l'essoufflement et penser à faire des pauses. Lorsque l'on joue pour le seul plaisir, on enchaîne souvent trop longuement les échanges en oubliant de faire ces pauses récupératrices.

Lors de la pratique de ce sport, la transpiration est abondante, liée à l'intensité de l'effort mais surtout au manque d'évaporation. Les pertes en eau sont donc importantes et il faut penser à les compenser en buvant durant la séance.

Principales pathologies

Les principales pathologies concernent l'appareil locomoteur.
Elles sont liées :

  • à la frappe de balle : épaule, coude,
  • au déplacement : entorses de cheville, du genou,
  • aux rotations : problèmes de dos, ménisques des genoux,
  • à la répétition du geste, au manque d'échauffement ou à la fatigue: crampes, claquages musculaires, tendinites...

Les problèmes cardiaques sont liés au non respect des contre-indications ou à une pratique trop intense ou trop prolongée.